Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-settings.php on line 512

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-settings.php on line 527

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-settings.php on line 534

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-settings.php on line 570

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-includes/cache.php on line 103

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-includes/query.php on line 61

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /DATA/f/l/a/flandin_or/annsofi/wp-includes/theme.php on line 1109
La moustiquaire, c’est toute une affaire | Anne-Sophie, au Sénégal et ailleurs

La moustiquaire, c’est toute une affaire

L’outil indispensable ici, surtout pendant la saison des pluies. C’est en fait toute une aventure de s’en servir. Non, parce qu’on ne croirait pas comme ça, mais si tu en récupères une d’occasion le temps de t’en acheter une, c’est une véritable épreuve. Illustration.

  • Étape 1 : l’accrocher. Et où est-ce que ça s’accroche ces trucs là ? Ben au plafond pardi ! Facile, mais quand tu fais 1m63, que le lit est à 40 cm du sol et le plafond à 2m50 de ce même sol, tu as beau lever les bras, ça marche pas.
  • Étape 1bis : demander à ton collègue VP de te l’accrocher et donc en échange, subir ses quolibets sur ta taille. Soit. Comme il est gentil, il te propose de la relever un peu, histoire qu’elle ne t’arrive pas dans le nez quand tu es allongée dessous. Le remercier pour tout ça et le laisser – enfin – aller se coucher.
  • Étape 2 : faire le tour de la moustiquaire pour regarder s’il y a des trous et éventuellement les boucher en faisant un nÅ“ud. Parce qu’une moustiquaire avec des gros trous, c’est comme un journal people sans potins : ça sert à rien. Rq : attention à ne pas tirer sur les nÅ“uds préalablement faits sur la moustiquaire. Il se peut qu’il s’agisse d’une réparation antérieure et on a l’air très bête quand on n’arrive pas à refaire un nÅ“ud aussi fin que le précédent.
  • Étape 3 : se préparer à aller dormir, aller éteindre la lumière qui se trouve à l’autre bout de la pièce et marcher (sans se prendre les pieds dans un objet non identifié et douloureux pour l’orteil) jusqu’à son lit.
  • Étape 4 : se poser sur le lit et arranger la moustiquaire pour qu’elle tombe bien sur tous les côtés du lit.
  • Étape 5 : se rendre compte qu’on est dans le noir et que l’étape 4 est assez difficile à réaliser.
  • Étape 6 : se rendre compte que la moustiquaire est placée trop haut par rapport au plafond et qu’il est difficile de réaliser l’étape 4 (en plus du handicap de l’étape 5).
  • Étape 7 : s’interroger sur la pertinence de déranger notre collègue VP de l’étape 1bis pour qu’il nous défasse le nÅ“ud gentiment fait.
  • Étape 8 : estimer que les nouvelles moqueries à subir et l’heure tardive sont des arguments impitoyables en faveur de l’abandon de l’étape 7.
  • Étape 9 : s’armer de courage et revenir à l’étape 4.
  • Étape 10 : parvenir – tant bien que mal – à achever, après moultes dépenses physiques, cette maudite étape 4.
  • Étape 11 : se rendre compte que toutes ces acrobaties, ça donne soif et qu’on irait bien boire un coup.
  • Étape 12 : se rappeler de cette fichue étape 4 qu’il faudrait alors reprendre si on décide d’aller se rafraîchir.
  • Étape 13 : se résigner à avoir chaud et soif pour la nuit, de toutes façons, si ça n’avait pas été maintenant, ça serait arrivé au plus tard dans dix minutes.
  • Étape 13bis : s’allonger dou-ce-ment pour ne pas ruiner cette scrogneugneu d’étape 4 et se rendre compte que si on a le nez trop près de la moustiquaire, et ben ça pue la transpi.
  • Étape 14 : en plein milieu de la nuit, en avoir ras-le-bol de ne pas oser bouger à cause de cette moustiquaire et des cauchemars déjà donnés par notre amie l’étape 4.
  • Étape 15 : foutre en l’air l’installation (déjà bien abîmée) parce que zut à la fin, l’idée c’est quand même de dormir.
  • Étape 16 : s’endormir paisiblement avec une moustiquaire qui pendouille lamentablement au milieu du lit et compter sur le ventilateur pour chasser tous les moustiques.
  • Étape 17 : au petit matin, constater l’échec complet de l’étape 16 et compter les piqures de moustiques.

6 commentaires to La moustiquaire, c’est toute une affaire

Sophie
20 août 2008

Alors combien de piqures?

Lecteur
20 août 2008

C’est quoi un “collègue VP” ?
Very Personnel ?

Lecteur
20 août 2008

C’est quoi cette censure du commentaire ? !!!
T’es en chine pour controler les propos de tes amis et famille ?

admin
20 août 2008

VP ça veut dire Volontaire du Progrès, comme dans AFVP : Association Française des Volontaires du Progrès.

AnLor
20 août 2008

Etape 1 de la prochaine nuit : crème anti-moustique et citronelle ? mdr

Anne-Sophie
6 septembre 2008

Je n’ai pas compté les piqures à vrai dire. Mais on m’a expliqué que c’était le pays qui rentrait.

La citronnelle n’a aucun effet sur eux (tant mieux, je n’aime pas l’odeur !).

Laisser un commentaire